Communiqué de Presse du 09/03/2019

Communiqué de Presse du 09/03/2019

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 09/03/2019

Le 17 Novembre, un mouvement citoyen à vu le jour, il avait pour objectif de rendre visible les difficultés de plus en plus pesantes rencontrées par ce que les médias nomment « la France d’en bas ». L’augmentation de la taxe des carburants n’a été que la goutte qui a fait débordé le vase et l’élément déclencheur mais au fond ce qui réunissait tous ces gens c’était l’espoir d’une vie meilleure avec une augmentation de leur pouvoir d’achat, une fiscalité plus juste et une démocratie plus participative. Ces trois mêmes revendications se retrouvent exprimées largement au sein des différents grands débats qui ont eu lieu en ce moment.

Ce mouvement est à l’origine d’une prise de conscience et ceux qui y ont participé et qui y participent encore peuvent en être fiers. Ceci dit, ces dernières semaines, ce qui prédomine ce sont les violences et les prises de positions anti-démocratiques d’une franche minoritaire certes mais néanmoins bien réelle. Les actes et les prises de paroles inconséquentes et parfois violentes de ses personnes minoritaires sont celles relayées par tous les médias et qui discréditent profondément le mouvement et d’ailleurs nous y avons perdu le soutien massif de l’opinion publique et ceci par leur faute, ce sont des personnes qui n’en ont rien à faire « du bien commun », ils ont réussi à ternir et salir un mouvement sans précédent.

Ce qui se passe au niveau national, se passe également au niveau local: les personnes engagées dans le mouvement des gilets jaunes dans une optique constructive en créant des associations ou dans une réelle optique de structuration se font menacées systématiquement par cette petite minorité violente qui ne souhaite rien de plus que l’anarchie. La Vallée de la Bruche n’échappe malheureusement pas à ce phénomène national et Mr Metz Gérald en fait malheureusement les frais personnellement, ainsi que certains autres membres de l’association.

Nous, les membres de l’association du mouvement des Gilets Jaunes de la Vallée de la Bruche, nous nous sommes désolidarisés, depuis quelques semaines déjà, des quelques personnes qui restaient au QG du tunnel et qui se sont littéralement emparés du site. Ils ont réussi à exclure au fur et à mesure de ce QG les personnes de bonne volonté qui souhaitaient vivement aider, toujours de façon pacifique, ce mouvement. Ils ont été menacés, agressés verbalement, presque physiquement. Gérald a tenté par tous les moyens de leur faire entendre raison mais ils n’ont rien voulu entendre. Il ne restait sur le QG du tunnel que des personnes avec qui l’ensemble des membres de l’association étaient en profond désaccord avec les méthodes violentes que souhaitent employer ces personnes.

Les membres de l’association clament haut et fort qu’ils se battent pour une meilleure démocratie:

DÉMOCRATIE & CITOYENNETÉ

Mr Metz Gérald est sorti le 17 Novembre et a tenu le mouvement des Gilets Jaunes de la Vallée de la Bruche de façon pacifique et sans débordement jusqu’à il y a encore quelques semaines. Il s’est battu avec cette conviction que cette fois -ci « la France d’en bas, le petit peuple » allait avoir droit à la parole et obtenir une qualité de vie meilleure. Il a pris tous les risques et toutes les responsabilités pour d’autres et certains l’ont trahis en se retournant contre lui et en voulant lui faire porter la responsabilité de ce qui est arrivé au rond point du tunnel, honte à eux et à leur comportement. Gérald Metz n’est en rien responsable, il est victime de ses personnes sans aucun scrupule et irresponsables et qui ne sont motivé d’aucunes valeurs. Mr Gérald Metz dit qu’il va prendre ses responsabilités, nous n’en doutions pas, mais les personnes qui sont vraiment à l’origine de ces actes malveillants qui se sont produits au rond point du tunnel en fassent autant ! Voyons si ils ont autant de courage que lui !

Laisser un commentaire